Mijas est dans le flou mais il y a de la lumière au bout du tunnel

La première réunion du Conseil de 2019 apporté la fâcheuse nouvelle que 2 millions d’euros de factures impayées depuis 2018 seront incluses dans le budget de 2019. Ces factures n’ont pas pu être réglées au cours du dernier exercice car le vérificateur général municipal a constaté des irrégularités. Dans de nombreux cas, les services sont restés impayés en raison de l’absence de contrat. Mijas est sans contrat avec de nombreuses entreprises, parfois depuis plusieurs années. Telefonica, Vodafone, Linea Verde, la poste, les ascenseurs municipaux et de nombreux autres services n’ont pas de contrat. Il reste donc 2 millions d’euros pour commencer l’année.


L’autre question financière soulevée lors de la réunion concernait les subventions aux organismes bénévoles, qui auraient également dû être versées en 2018. L’une des pertes de ce paiement était de 97 000 euros destinés à la banque alimentaire. D’autres problèmes liés à l’urbanisme et des modifications ont été approuvés aux plans de la région de La Cala. Nozal a refusé de voter en faveur de davantage de motions d’urbanisme dans ce domaine jusqu’à ce que les problèmes d’infrastructure tels que l’accès des véhicules dans la région de La Cala soient résolus.

Deja un comentario